Sélectionner une page

Voici un petit tuto pour fabriquer facilement des Bees wrap (prononcer « bizzzvrape »), des emballages en tissu que l’on va cirer nous-même. Ces emballages alimentaires réutilisables, très polyvalents sont une bonne alternative au cellophane et au papier d’aluminium.

[NB : Cet article a été rédigé il y a près de 6 mois (novembre 2018) mais n’a pas été publié par manque de photos… Présentement là (fin avril) je sors à la fois éreintée, toute desséchée et exaltée d’une journée d’atelier Bees wrap non-stop (cf. Journée de la Terre à St Cyr-sur-mer). On a dû en fabriquer, je ne sais pas, au bas mot une cinquantaine…  et j’en ressors sans chouette photo à poster ici, la looose ! Donc flute, crotte, à bas le perfectionnisme, je poste cet article épicétou !]

Matériel & Ingrédients

  • Cire d’abeille en pépites (ou cire de soja)
  • Tissu de récup’ en coton (fin, propre et sans pli)
  • Rouleau de papier cuisson
  • Clips
  • Ciseaux
  • Fer à repasser
  • Grande planche (ou autre, pour protéger votre table)

Mode opératoire

  1.  Mesurez le diamètre de vos bols et/ou saladiers.
  2.  Dans votre tissu, découpez des carrés de la taille mesurée +3/4cm (toujours prévoir plus large)
  3.  Placez un papier cuisson sur la planche (d’une taille supérieure à celle du tissu). Fixez-le sur la planche avec les clips
  4.  Placez votre tissu au centre
  5.  Répartissez la cire de manière homogène (ne pas lésiner sur les bords)
  6.  Recouvrez d’une seconde feuille de papier cuisson
  7.  Passez le fer à repasser sur ce « feuilleté » à température « coton » et faites fondre toute la cire en l’étalant bien avec le fer
  8.  Décollez  le bees wrap (sans vous brûler) et faites le refroidir quelques minutes, sur une corde à linge par exemple
  9.  Renouvelez  l’opération si à froid vous constatez des zones sans cire, ou si le tissu ne parait pas un minimum « rigide »

Quelle quantité de cire appliquer ? (la question à 1000€)

La cire d’abeille en pépites se trouve en magasin bio pour environ 9€ les 400gr. Vous pouvez également en trouver directement chez un apiculteur si vous avez la chance d’en avoir un près de chez vous. Vous devrez alors la râper en petits copeaux. Il est difficile de donner une quantité précise de pépites à appliquer. Cela dépend énormément du tissu utilisé. Plus celui-ci est épais, plus il va falloir en mettre.  A priori vous n’aurez besoin que de quelques dizaines de grammes par bees wrap. Notez qu’il faudra bien attendre que le tissu refroidisse pour juger de la qualité du cirage.

Donc si -à froid- vous avez des surplus de cire qui se décollent par endroits, vous avez peut-être eu la main lourde sur les pépites. Mais ça se rattrape en repassant à nouveau le fer, en repoussant bien la cire vers l’extérieur. Inversement si -toujours une fois bien refroidi- l’emballage ne colle pas un brin et n’est pas du tout rigide (rigide mais pas « bétonné » non plus hein), c’est que vous n’en avez pas mis assez ! Il faut le cirer à nouveau. Il vaut mieux ne pas trop mettre de cire au départ et renouveler l’opération plusieurs fois, qu’en mettre des tonnes et avoir un tissu tout craquelé et gâcher de la cire (NB : cela dit si à l’usage, ça fait des plis ou que çà craquelle un peu, c’est normal).

En général, un nouveau cirage est nécessaire au bout de 6-12 mois.

Côté tissu, évitez les tissus clairs et unis, car la cire aura tendance à les jaunir, ce qui n’est pas très ragoutant pour un emballage alimentaire.

Le découpage du tissu est plus facile une fois ciré et bien refroidi. Pour un joli rendu, vous pouvez utiliser des ciseaux crantés

Utilisation & Entretien 

Pour faire adhérer le bees wrap à votre vaisselle, appliquez la chaleur de la paume de votre main en appuyant. Dans tous les cas, il va mieux coller sur lui-même que sur le contenant, d’où l’idée de prévoir plus large. Personnellement je fais des « tournicotes » sur les côtés et ça tient très bien (cf. photo ci-dessous).

Après utilisation, nettoyez lemballage ciré à l’eau tiède savonneuse avec une éponge (sans gratter) et laisser sécher avant de ranger.

Il est déconseillé de s’en servir pour les denrées alimentaires « à risque », type viande fraiche ou préparation à base d’œuf non cuit. A vous de voir… mais effectivement évitez d’y emballer un steak haché cru ! Pour des raisons d’hygiène également, on conseille de jeter le bees wrap après un an d’utilisation.

Ces tissus cirés peuvent être réalisés au four, mais c’est beaucoup moins pratique. Ça va pourrir votre plaque de cuisson et trop limiter la taille du bees wrap. J’ai besoin de bees wrap XXL car je m’en sers pour couvrir de très grands saladiers. Enfin, je trouve que le fer à repasser permet de bien mieux répartir la cire sur le tissu.

Ces emballages zéro toxique, (presque) étanches, vous serviront également à emballer vos sandwichs tomates-mayo, du saucisson quand vous partez pique-niquer en plein été par 35°C à l’ombre, les gâteaux et biscuits fondants de vos enfants, etc… J’en garde toujours un dans mon sac au cas où je serais contrainte d’acheter un casse-croute dans une boulangerie ou autres commerces à emporter. Ça m’évite le petit carton avec option sac en plastique fourni d’office.

Et vous, quelles sont vos alternatives au cellophane et au papier d’aluminium dans votre cuisine ? Petites assiettes posées sur un bol ? Charlottes à saladier cousues-main ou bees wrap ?

Avez-vous déjà tenté la fabrication de ce type d’emballages ? Qu’emballez-vous avec ? Tiennent-ils bien dans la durée ?

Avez-vous déjà testé les versions du commerce ?

Je serais curieuse d’avoir vos retours !